Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques monuments du Puy-en-Velay

Après ces quelques jours très pluvieux, voici pour vous, quelques images ensoleillées du Puy-en-Velay. Chef-lieu de la Haute-Loire, c'est une ville très connue pour ses nombreux monuments et son passé historique. Il s'agit également d'une ville "point de départ" pour le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. En effet, la route qui part du Puy, vers Saint-Jacques de Compostelle en Espagne, elle la plus importante, mais aussi la plus vieilles des quatre routes de ce pèlerinage. On appelle cette route, la Via Podiensis. Voici pour vous, quelques photos de monuments importants de cette magnifique ville !

En espérant qu'elles vous plaisent,
Marjo

La statue Notre-Dame-de-France sur le Rocher Corneille. Photos : Marjorie Vasselon
La statue Notre-Dame-de-France sur le Rocher Corneille. Photos : Marjorie Vasselon
La statue Notre-Dame-de-France sur le Rocher Corneille. Photos : Marjorie Vasselon

La statue Notre-Dame-de-France sur le Rocher Corneille. Photos : Marjorie Vasselon

Statue Notre-Dame-de-France sur le Rocher Corneille

Le 8 septembre 1855, jour de la fête de la nativité de la Vierge, le général Pélissier est vainqueur, au cours de la guerre de Crimée, du siège de Sébastopol. 213 canons pris au Russes permettent la réalisation, en fonte de fer, la statue que le diocèse du Puy souhaite dédier à Notre-Dame-de-France.

C'est une œuvre du sculpteur Jean- Marie Bonnassieux. La statue fut inaugurée le 12 septembre 1860, devant 120 000 pèlerins. Elle mesure 16 mètres de haut et 22,70 mètres avec le piédestal !
Elle pèse au total, 835 tonnes, dont 110 tonnes pour la statue, 680 tonnes pour le piédestal en pierre et 45 tonnes pour le revêtement en fer. Il s'agit d'une œuvre impressionnante.
Construite sur le rocher Corneille, point culminant du bassin du Puy-en-Velay, la statue, tout comme le rocher lui-même, offrent un panorama exceptionnel sur la cathédrale, la vieille ville et l’ensemble de la région.
La montée qui mène au rocher et à la statue, est aménagée avec des panneaux d'interprétation. Elle est facilement accessible à pied, et comporte de nombreux points de repos, fontaine, WC, et boutiques de souvenirs.

Vues du Rocher et de la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe, au Puy-en-Velay Photos : Marjorie Vasselon
Vues du Rocher et de la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe, au Puy-en-Velay Photos : Marjorie Vasselon
Vues du Rocher et de la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe, au Puy-en-Velay Photos : Marjorie Vasselon
Vues du Rocher et de la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe, au Puy-en-Velay Photos : Marjorie Vasselon

Vues du Rocher et de la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe, au Puy-en-Velay Photos : Marjorie Vasselon

Rocher et chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe

Le rocher d’Aiguilhe, de 82 mètres de hauteur, est la cheminée d’un ancien volcan, appelé neck. Une chapelle dédiée à Saint Michel, à laquelle on accède par un escalier de 268 marches, fut élevée en 962 par le chanoine Truanus et consacrée par l’évêque du Puy, Gothescalk, pèlerin de Saint Jacques de Compostelle.
Cet ensemble de monuments fut élu 4ème monument préféré des français en 2014.                                                                                                                                                                       
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Selon certain historiens de l'art, il s'agit d'un véritable « joyau de l’art roman ». La façade de cette chapelle présente un ensemble polychrome impressionnant. L’abside, qui est un ancien oratoire primitif, possède une voûte décorée de peintures datant probablement du Xème siècle. En 1851, le peintre Anatole d’Auvergne fut chargé par les Monuments Historiques du décapage et du relevé des peintures murales.
C’est en 1855 que le clocher actuel fut édifié ; le campanile originel avait été détruit par la foudre en 1245. Des travaux entrepris en 1955 pour la réfection de l’autel ont  permis la découverte d’un christ reliquaire du Xème siècle, d’un coffret en ivoire dans lequel se trouvait une croix pectorale et de deux coupelles de bronze renfermant des reliques.
 
 
 
 
Vues du sanctuaire Saint-Joseph De Bon Espoir dans la Vallée de la Borne Photos : Marjorie Vasselon
Vues du sanctuaire Saint-Joseph De Bon Espoir dans la Vallée de la Borne Photos : Marjorie Vasselon

Vues du sanctuaire Saint-Joseph De Bon Espoir dans la Vallée de la Borne Photos : Marjorie Vasselon

Sanctuaire Saint-Joseph De Bon Espoir

Au cœur de la vallée de la Borne, non loin du Puy-en-Velay, la basilique Saint-Joseph de Bon-Espoir d’Espaly, est achevée en 1918 et occupe l’emplacement de l’ancienne chapelle d’un château fort.
L'immense statue mesure 22,40 mètres de haut et semble répondre à Notre-Dame de France située sur le rocher Corneille au Puy-en-Velay.                                                                                                                                                                
Œuvre du frère André Besqueut, la statue a été construite en béton armé. Sa réalisation fut approuvée par le pape Pie X.
L’inauguration et la bénédiction eurent lieu le 11 avril 1910.

Lors de votre passage, vous pourrez admirer  la chapelle nichée dans la roche. Autour du sanctuaire, les visiteurs rencontrent quelques rues étroites et pittoresques  (rue abbé-Fontanille, rue du Rocher, rue de l’Entonnoir…) qui constituent le vieil Espaly.
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :