Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journée internationale des droits des femmes 2016

Cette journée est issue de l'histoire des luttes féministes menées en Amérique et en Europe. Le , une Journée nationale de la femme (National Woman's Day) est célébrée aux États-Unis à la demande du Parti socialiste d'Amérique. À la suite d'une proposition de Clara Zetkin en août 1910, l'Internationale socialiste des femmes célèbre le la première Journée internationale des femmes et revendique le droit de vote des femmes, mais également le droit au travail et la fin des discriminations au travail.
Depuis, toutes les années, des manifestations, activités et hommages aux femmes ont lieu. Seulement, ce n'est qu'en 1977 que les Nations Unies officialisent cette journée. Il faut d'ailleurs savoir que le 8 mars fait partie des 87 journées internationales reconnues et/ou initiées par l'ONU.

Photo : http://marieandree.centerblog.net/

Photo : http://marieandree.centerblog.net/

En cette journée en l'honneur des femmes, donnons-leur la parole sur ce que réprésente cette journée pour elles.

J'ai demandé à trois femmes de témoigner, de s'exprimer sur cette journée qui est la leur et de donner librement leur avis, sur les points positifs, sur ceux qui le sont moins et ainsi de pouvoir exprimer leur ressenti.
 

Bonne lecture !
 

Chaque jour devrait être journée du respect de tous, de toutes les différences

Astrid Baïlo

Photo : Astrid Baïlo
Photo : Astrid Baïlo

"Tellement de femmes et d'hommes dans le monde ont besoin d'une prise de conscience..."

« Je n'ai pas eu la chance d'avoir un père correct envers les femmes et je ne supporte pas cette domination et humiliation que certains hommes font subir aux femmes, d'où mes propos forts...

Le fait même que la journée de la femme ait été décrétée en dit long sur notre monde andocentré(1). Cette domination masculine qui remonte à la nuit des temps de par la nature physique même de l'homme, c'est-à-dire, de par ses attributs sexuels, a toujours arrangé la gente masculine. Je trouve presque insultant qu'il y ait besoin d'une telle journée. Mais il ne faut pas se voiler la face et il faut admettre que la condition des femmes est toujours aussi préoccupante. Si cette journée peut aboutir à une véritable prise de conscience, que le respect est dû quelque soit le sexe, [et je n'ose même pas parler des origines ethniques], et que les actions menées font évoluer les mentalités, alors pourquoi pas.

Mais CHAQUE JOUR devrait être la journée DU RESPECT DE TOUS, DE TOUTES LES DIFFERENCES.

En tant que femme, il m'a fallu du temps avant de découvrir et d'assumer ma féminité. A la naissance de mon fils, j'avais 31 ans. L'éducation méditerranéenne, avec des humiliations constantes à me dire à ma maman et à moi que nous n'étions que des bonnes à rien n'a pas aidé... Mais maintenant, si j'ai envie de mettre une jupe et du rouge à lèvres rouge, je ne me pose aucune question. Je voudrais que les sectaires et les cerveaux "petits poids (je sais, ça n'est pas sympa pour les petits poids...!) comprennent qu'une femme n'est pas un corps sexuel à la disposition de leurs fantasmes et de leurs désirs, et qu'une personne n'est pas un vêtement. Que ma jupe me tombe en bas des talons ou fasse 10 cm, que je porte du mascara ou non, que je sois en baskets ou en talons ne change en rien ma façon d'être, de tendre la main quand quelqu'un en a besoin, d'ouvrir ma porte. Cela ne change pas mon caractère, mes qualités et mes défauts. Cela ne remet pas mes compétences professionnelles en cause. Il faut sacrément manquer de cervelle et d'éducation pour juger qui que ce soit à l'apparence. Le problème vient des hommes incapables de gérer leurs désirs. Je parle là d'une certaine catégorie d'hommes bien entendu, car fort heureusement, nombreux sont ces messieurs respectueux, corrects et tout simplement normaux. Malheureusement, certaines cultures n'évoluent que très lentement, y compris sur notre sol français.

Il en va de notre responsabilité de mère que d'éduquer nos fils au respect inconditionnel des femmes mais la parole des hommes est également fondamentale : apprenez à vos fils à nous respecter, faites attention à vos remarques déplacées et blagues de mauvais goût, apprenez la confiance en elles à vos filles pour qu'elles marchent la tête haute. Sinon, qui le fera?

Mais OUI, continuons malgré tout à célébrer la journée de la femme. Tellement de femmes et d'hommes dans le monde ont besoin d'une prise de conscience... »

Astrid.

(1) Andocentré : l’androcentrisme est un mode de pensée, conscient ou non, consistant à envisager le monde uniquement ou en majeure partie du point de vue des êtres humains de sexe masculin.

Je remercie tous les hommes qui ont compris les valeurs de la femme et la respecte

Cathy Chausse

« La journée de la femme, le 8 mars, je n'y pense même pas. Plein d'autres choses à penser. De plus, une journée ne peut pas suffir à mettre les femmes en honneur. Fêtons plutôt l'avancée de la condition de la Femme en montrant tous les combats qu'elle a dû faire pour pouvoir etre reconnue. Je pense par exemple au Droit de vote, au droit à l'avortement, mais aussi au droit au divorce, et bien sur, à la liberté d'expression...

Aujourd'hui, trop souvent nous devons etre exemplaire, dans notre foyer, avoir des enfants, être jolie sans être vulgaire, toujours en forme et tout ca avec le sourire. Ma féminité, je la vie pleinement en etant bien dans ma tête. Tout simplement en vivant heureusement avec un compagnon qui me laisse vivre mes passions, des soirées entre copines, ou aller au sport etc...

Le harcelement de certains hommes envers les femmes est ,je pense , le résultat des pensées d'individus incultes et peut être même avec des problèmes psychologiques.

Le message que j'aimerai faire passer s'adresse surtout a toutes les jeunes filles et futures femmes de demain : être indépendante, et combattre les inégalités qui existe encore comme les différences de salaire entre hommes et femmes, l'accès à certains métiers, ou tout simplement l'accès  à la liberté pour certaines, encore aujourd'hui....

Et je remercie tous les hommes qui ont compris les valeurs de la femme et qui la respecte. »

Cathy.

La journée de la femme est avant tout un droit

Sabrina Vial

Photo : Sabrina Vial
Photo : Sabrina Vial

"Continuons à célébrer cette journée, aussi pour rendre hommage à celles qui ne peuvent pas le faire"

« Pour moi, la journée de la femme est avant tout un droit, même si dans notre pays ce n'est pas compté en jour férié, comme certains aimeraient que ce le soit, notamment dans d'autres pays proches du notre.

En dehors de ce statut, le droit de la femme fait ressurgir la question de l'égalité des sexes, que ce soit au niveau culturel, politique, social voir médical. Beaucoup se sont battu(e)s pour que ces voix féminines et non féministes, je tiens à cette nuance, soient enfin entendues. Alors je pense que cette manifestation doit continuer à perdurer pour notre futur, pour l'avenir de nos enfants et de l'humanité !!! C'est une date fixée dans le calendrier afin d'avoir un repère mais un peu de partout des personnes militent tous les jours, et nous avons cette chance en France d'avoir cette reconnaissance alors que dans certains pays, ces droits sont bafoués car les femmes ne sont pas reconnues ou très mal et risquent leur vie pour avoir crié ou écrit  "liberté d'expression et de défense de notre statut".

Continuons à célébrer cette journée, aussi pour rendre hommage à celles qui ne peuvent pas le faire. »

Sabrina.

J'ai également demandé à des hommes de témoigner sur la journée de la Femme et sur sa condition. En fait, il s'agit des membres de Blue Tomorrow, groupe de musique que mes lecteurs commencent à bien connaitre !

Récemment, dans un reportage, ils m'ont confié s'intéresser au thème des violences faites aux femmes, c'est pourquoi j'ai trouvé intéressant qu'ils nous donnent leur avis sur cette journée consacrée à la femme.

Je vous laisse donc découvrir leur interview... :)

Bonne lecture !

TEMOIGNAGE DE BLUE TOMORROW

Un tel comportement n’est pas celui d’un « homme », ni celui d’un « Homme »

Blue Tomorrow

Photo : Marjorie Vasselon
Photo : Marjorie Vasselon

"Cette journée devrait surtout être la journée de tous. De l'égalité de tous"

Dans un article consacré à votre groupe Blue Tomorrow, vous m’avez confié vous intéresser aux violences faites aux femmes. Que pensez-vous donc de la Journée de la femme ? A vos yeux, est-elle importante ? Devrait-elle être plus médiatisée ?

C’est quelque chose qui nous tient énormément à cœur. C’est très difficile d’écrire à ce sujet, de « bien écrire » ; nous n’avons pas la prétention de savoir faire. Nous voudrions simplement exprimer notre ressenti, et faire du mieux que nous pouvons. Nous travaillons actuellement sur une chanson dans laquelle l’héroïne, une femme, incarne la femme moderne. La femme du XXIème siècle. Cette journée est essentielle, elle met en avant les femmes, mais nous rappelle tristement que les inégalités dont elles sont victimes persistent encore et sont toujours trop nombreuses. Au XXIème siècle, cela n’est pas normal. C’est un réel problème de société sur lequel nous devrions TOUS nous pencher. Nous tenons à rendre hommage à toutes celles qui militent pour cette cause, pour qu’enfin leur place dans la société soit reconnue justement.

 

Certains pays ont rendu cette journée, fériée. En France ce n’est pas encore le cas, mais chaque année le débat est relancé pour savoir si oui ou non, le 8 mars devrait-il devenir férié. Que pensez-vous de cela ?

Il nous est difficile de répondre. Cette journée devrait surtout être la journée de TOUS. La journée de l’égalité de tous. Pour la « journée de la femme », je pense que le problème devrait être plus médiatisé, les campagnes de sensibilisation plus nombreuses. Une prise de conscience d’un maximum de personnes est urgente.

 

Lorsqu’on parle de violences faites aux femmes, on pense souvent aux femmes battues, mais on oublie souvent le harcèlement sexuel, moral, ou encore le viol. Que pensez-vous du positionnement des autorités publiques face à ces problèmes graves et récurrents ?

Nous en sommes à penser que les mesures prises pour lutter contre tout cela sont encore beaucoup trop insuffisantes. Selon un sondage réalisé récemment, un français sur cinq estime que lorsqu’une femme dit « non » à un rapport sexuel, cela veut en réalité dire « oui ». Que certaines pourraient y « prendre du plaisir ». Plus que choquant, personnellement, nous trouvons ce chiffre alarmant. Lorsqu’une femme dit non, c’est NON. Comment peut-on être plus clair ? « NON ». Une femme a le droit de dire non. Un autre sondage affirmait qu’au moins 9 femmes sur 10 (pour ne pas dire 10 sur 10) ont été, un jour, au moins une fois, victimes de sifflements, d’attouchements dans les transports en commun. N’ayons pas peur des mots : c’est une agression sexuelle. Et c’est largement assez pour être condamnable, et il est tout à fait légitime que ce le soit. Ceci est reconnu comme un délit par la loi, et pour nous, c’est une excellente chose. Mais les sanctions pourraient et devraient être plus lourdes. Comment, encore aujourd’hui en 2015, peut-on penser que la responsabilité du violeur peut être atténuée, voire même parfois compréhensible, si la femme porte une « tenue sexy » ou se comporte de manière « provocante ».  Comment peut-on dire, penser, cautionner de telles choses ? Pourquoi une femme ne s’habillerait-elle pas comme elle le souhaite ? A quel moment une attitude devient-elle trop provocante ? Qu’est-ce qu’une tenue « trop » sexy ? Tout cela ne veut rien dire ! Comment peut-on en venir avec une presque apologie d’un violeur avec de simples jugements de valeur ? Cela nous choque réellement. RIEN ne justifie un viol. ABSOLUMENT RIEN. Le VIOLEUR est la SEULE personne RESPONSABLE et COUPABLE. Le violeur SEULEMENT. Le VIOLEUR est le SEUL à BLÂMER. Et les sanctions prévues par la loi ne sont pas suffisamment exemplaires. Nous ne cautionnons pas le téléchargement illégal, mais une personne accusée de téléchargement illégal risque bien plus qu’un violeur. Télécharger illégalement serait-il plus grave que violer ?

 

Dans le monde d’aujourd’hui, malgré l’évolution des pays occidentaux, on rencontre également de nombreux pays africains ou asiatiques, où les droits des femmes sont bafoués, soit au nom d’une religion, soit au nom de traditions que je qualifierai d’ « ancestrales ». Je pense notamment au mariage forcé, même si la fille est encore mineure. Au test que les femmes doivent subir pour vérifier leur virginité avec un drap. Au premier rapport sexuel avec son conjoint, qui doit être fait en public. Ou plus particulièrement, dans certaines régions d’Inde, où toutes les filles à l’âge de 14 ans, doivent partir pour un an, dans un centre où on leur « apprend à être une bonne épouse » en les forçant à avoir des rapports sexuels avec tous les hommes du centre pour satisfaire plus tard, leur futur époux dans le domaine sexuel et intime. Quel est votre avis sur le sujet ?

C’est difficile et très délicat de juger une culture qui n’est pas la nôtre. De notre point de vue occidental, c’est tout à fait scandaleux et révoltant. Cela réduit la femme à un objet, ni plus ni moins, et nous ramène à une pensée arriérée, une conception de la femme qui a déjà fait beaucoup de mal par le passé. Des femmes se sont battues par le passé, et beaucoup continuent encore aujourd’hui de se battre. Leur combat est à vanter, un engagement pour lequel nous portons énormément d’admiration.

 

Dans vos chansons en cours d’écriture et qui abordent ce thème, quel message essayez-vous de faire passer ? A qui ce message est-il destiné ? (Aux victimes, aux bourreaux ?) Pourquoi ce ou ces destinataires ?

Nos chansons s’adressent à tout le monde. Le but est davantage de sensibiliser un maximum de gens, d’hommes et de femmes. D’éveiller l’intérêt pour un problème trop souvent relégué comme simple « fait divers ». C’est une cause qui nous est chère, et nous aimerions communiquer un peu de notre intérêt à ceux qui nous écoutent et nous lisent.

 

Que diriez-vous aux hommes, ou plus généralement, à toutes les personnes (car oui, malheureusement, certaines femmes s'en prennent à d'autres femmes pour des raisons diverses et variées, mais qui sont tout à fait injustifiables) qui s’en prennent aux femmes de quelques manières que se soient ?

Rien de particulier. Un tel comportement n’est pas celui d’un « homme », ni celui d’un « Homme ». Tout est dit.

 

Quel mot adresseriez-vous aux femmes qui vont lire votre témoignage en ce 8 mars 2016 ?

Nous tenons à adresser une bonne fête à toutes les femmes. Nous espérons que cette journée sera un jour, celle de l’égalité de tous. Celle du respect de tous. Aussi, Arthur, Matthieu, Jérémy et moi-même tenions à te remercier sincèrement de nous donner l’occasion de nous exprimer sur ton blog que nous trouvons absolument GE-NIAL et recommandons vivement. Nous te souhaitons une très belle continuation. 

Merci à toutes celles et ceux qui ont bien voulu témoigner en cette journée de la Femme 2016 !

Merci à Astrid, Cathy et Sabrina ; merci à Rémy, Matthieu, Jérem' et Arthur de Blue Tomorrow pour vos témoignages, pour votre implication pour cette journée et pour mon blog !

Vous êtes toutes et tous un peu une part de ce blog, vous y contribué, vous le rendez actif et je suis heureuse de vous compter parmi mes ami(e)s et mes meilleurs lecteurs... :)

Et une nouvelle fois, un grand merci tout particulier, à Rémy pour son implication et son soutien au blog !

Marjo

Retrouvez Blue Tomorrow  sur sa page Facebook : Blue Tomorrow ( https://www.facebook.com/Blue-Tomorrow-264196883730653/ )
Continuez de répondre à mon questionnaire en ligne pour contribuer à l'amélioration de ce blog, votre avis m'est précieux !
https://docs.google.com/forms/d/1ugUoqPT0S1fcturvFHLTYr0oi4F9UxT2lLG3qO87X2k/viewform?c=0&w=1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ANDRE 26/03/2016 10:46

C'EST BIEN MES PETITS. JE SUIS ENCHANTE DE VOIR QUE DE JEUNES GENS S'INTERESSENT AUTANT A CE SUJET. C'EST BIEN CE QUE JE DISAIS PLUS TÔT DANS LA SEMAINE : BLUE TOMORROW MURIT ! BRAVO ET CONTINUEZ COMME ÇA !